Site de Benoît Melançon

 
Couverture de Benoit Melancon (2014)

Benoît Melançon,
l’Oreille tendue,
Montréal, Del Busso éditeur, 2016, 411 p.
ISBN : 978-2-923792-99-6. (27,95 $)

Extrait


 

Quatrième de couverture

Essayiste, professeur et éditeur, Benoît Melançon est l’auteur de plusieurs livres remarqués : Les yeux de Maurice Richard (2006); Écrire au pape et au Père Noël (2011); Langue de puck (2014); Le niveau baisse ! (2015). En 2012, il recevait du gouvernement du Québec sa plus haute distinction en matière de qualité et de rayonnement de la langue française, le prix Georges-Émile-Lapalme.

L’Oreille tendue reprend 300 textes publiés sur son blogue.

Avoir l’oreille tendue…

…c’est se souvenir que son grand-père disait slices pour sandwichs.

…c’est regarder, sourire en coin, le plombier qui déplore la problématique de son tuyau.

…c’est réentendre une chanson où il était question des djos de Ginette.

…c’est retrouver intact, au détour d’un discours, un mot oublié depuis quarante ans.

…c’est lire ou regarder la télévision, crayon à la main, à la recherche du mot rare, de l’expression incongrue, de l’invention spectaculaire, du tic à la mode.

…c’est s’interroger en entendant des tournures comme passer un tapis, faire du pouce sur mon voisin, prédécéder, avoir une poignée dans le dos, être swag, se garder une petite gêne, gosser les poils de grenouille.

…c’est prendre la langue au sérieux, sans montée de lait, mais en pestant à l’occasion.

Illustration de la couverture : Samuel Cantin

 


 

Dans les médias

«Le livre que M. Melançon lance ces jours-ci reprend les textes de son blogue qu’il a remaniés et regroupés par thèmes. Ce n’est pas un livre qu’on lit d’un trait, on le déguste plutôt à petites doses» (Nathalie Collard, la Presse+, 6 novembre 2016).

«Benoît Melançon autant vous le dire tout de suite, a l’oreille très fine. Si fine d’ailleurs qu’il détecte tous les modernismes que l’on fait entrer dans notre langage, les incongruités qui sortent de notre bouche, même celle du très visible maire de Montréal Denis Coderre. Sans être sentencieux il s’en amuse. Mais que de dérives. C’est un bouquin qui amuse énormément […]. L’oreille tendue est une fine récréation pour l’esprit» (Culturehebdo.com, novembre 2016).

«Un petit bijou de livre. Ses plus de 400 pages ne doivent pas vous faire ­remettre à ­demain sa lecture. Vous bouderez ainsi votre plaisir. Ouvrez ce livre à n’importe quelle page et je vous garantis que vous allez prendre quelques minutes pour lire au complet la rubrique sur ­laquelle vous êtes tombé par hasard. Tout est question de langue, donc d’oreille et d’écriture. Melançon relève joyeusement tous nos travers. À lire absolument avant que la situation ne devienne “problématique”. Car ce serait “malaisant au carré”» (Jacques Lanctôt, le Journal de Montréal, 10 décembre 2016).

François Bon, le Tiers livre, 12 janvier 2017, vidéo, vers la 30e minute.

«Benoît Melançon, professeur à l’université de Montréal, est un observateur constant et passionné du parler du français d’Amérique. Souvent il critique les façons de dire de ses concitoyens ; souvent il en apprécie la créativité. […] Le florilège intéressera tous les observateurs du français parlé au Québec et dans son voisinage» (Gaston Bernier, Défense de la langue française, 263, 1er trimestre 2017).

«On prend plaisir à suivre les errements linguistiques de Benoît Melançon dans ce recueil inhabituel dont le ton léger et malicieux dégage un charme certain» (Thomas Merle, France Forum, Paris, nouvelle série, 65, avril 2017, p. 107).


 

Commandes

Chez l’éditeur

Distribution au Canada
Socadis
420, rue Stinson
Saint-Laurent (Québec)
Canada  H4N 3L7
Téléphone : 514.331.3300
Sans frais : 1.800.361.2847
Télécopieur : 514.745.3282
Sans frais : 1.866.803.5422
socinfo@socadis.com
https://www.socadis.com/

 

Retour à la page d’accueil de Benoît Melançon


Licence Creative Commons
Le site de Benoît Melançon est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’utilisation commerciale 4.0 international.