Site de Benoît Melançon


 
 
Couverture de Benoit Melancon et Pierre Popovic (1994)

Benoît Melançon et Pierre Popovic (édit.), Montréal 1642-1992. Le grand passage, Montréal, XYZ éditeur, coll. «Théorie et littérature», 1994, 229 p. ISBN : 2-89261-103-2.


Table des matières

Aguiar, Flavio, «La marche à la poésie. Étude comparative de poèmes de Gaston Miron et de Carlos Drummond de Andrade», p. 205-217.

Carmo Alves de Campos, Maria do, «Le démontage du rêve urbain : Carlos Drummond de Andrade», p. 191-204.

Cedola, Estela, «Borges et la fureur de Buenos Aires», p. 169-189.

Chassay, Jean-François, «La contrainte américaine : Madeleine Monette et Monique LaRue», p. 219-229.

Coleman, Patrick, «Le sens de l'époque : les années quarante dans la littérature montréalaise», p. 129-142.

Condé, Michel, «Genèse de la ville imaginaire. Paris au XVIIIe et au XIXe siècle», p. 15-32.

Frédéric, Madeleine, «Montréal, Paris : métropoles ou mégalopoles littéraires ? Francis Carco, Pierre Mac Orlan, Régine Robin et Jean-François Vilar», p. 53-64.

Harel, Simon, «Montréal : une “parole abandonnée”. Gérard Étienne et Régine Robin», p. 155-165.

LaRue, Monique, «Montréal inappropriable», p. 107-114.

Marcotte, Gilles, «Montréal métonymique», p. 65-74.

Médam, Alain, «À Montréal et par-delà, passages, passants et passations», p. 91-106.

Melançon, Benoît et Pierre Popovic, «Présentation», p. 9-12. URL : <http://www.mapageweb.umontreal.ca/melancon/docs/melancon_popovic_1642_1992_presentation.pdf>.

Nepveu, Pierre, «Trouver son âme en Amérique», p. 115-125.

Popovic, Pierre, «Jehan Rictus et Jean Narrache : au nom des fils de Caïn», p. 75-88.

Resch, Yannick, «Le phénomène du rejet dans les métropoles culturelles», p. 143-153.

Vachon, Stéphane, «Paris sur-capitale du XIXe siècle», p. 33-49.


Quatrième de couverture

Quand il s’agit de partir, on emporte toujours une ville avec soi, non dans sa globalité, mais sous la forme d’un bagage lacunaire, vite bouclé, dans lequel on a jeté, juste avant le départ, des bribes de textes et des souvenirs d’angles, des vues imprenables et des courbes de rues, des formes d’habitat et des façons de vivre, des fragments de rumeur et des reliefs d’images fugaces. C’est avec et contre ces signes provisoires que le voyageur fonde, invente ou lit les villes nouvelles.

C’est à la description et à l’analyse de l’un de ces passages à la ville neuve, à la ville autre, à la ville moderne — celui qui va de la ville européenne à la ville américaine —, que les études du présent ouvrage sont consacrées; elles tentent de l’arpenter, de retracer, de comprendre la façon dont il se dit et fait sens dans ce qui est vraisembablement la création humaine la plus apte à exprimer le mouvement et la plus complice de ce qui passe : la littérature.

Signé par des universitaires de six pays, les quinze textes ici rassemblés constituent les Actes du Colloque international Montréal 1642-1992 organisé à l’automne 1992 par le groupe de recherche Montréal imaginaire avec l’aide du Centre d’études québécoises et du Département d’études françaises de l’Université de Montréal.


Comptes rendus

Voir, 8, 42, 15-21 septembre 1994, p. 45 (Pierre Monette)

Le Devoir, 19 et 20 novembre 1994, p. D 11 (Robert Saletti)

Discours social / Social Discourse, 7, 1-2, hiver-printemps 1995, p. 234-237 (Jean Sébastien)

University of Toronto Quarterly, 66, 1, hiver 1996-1997, p. 126-127 (Véronique Ponce)

 

Retour à la page d’accueil de Benoît Melançon


Licence Creative Commons
Le site de Benoît Melançon est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’utilisation commerciale 4.0 international.