Site de Benoît Melançon

 
Couverture de Benoit Melancon (2011)
Benoît Melançon,
Écrire au pape et au Père Noël. Cabinet de curiosités épistolaires,
Montréal, Del Busso éditeur, 2011, 165 p.
ISBN : 978-2-923792-08-8. (19,95 $)

 

 

 

•:•:• Entendre un extrait, lu par l’auteur, ici.

•:•:• Lire un extrait, .

•:•:• Réentendre des entrevues : avec Franco Nuovo le 16 octobre 2011, puis le 30 octobre 2011 et le 25 décembre 2011; avec Denis Miron le 28 novembre 2011; avec Jean-François Coulombe le 24 décembre 2011; avec Marie-Louise Arsenault le 17 janvier 2012.

Disponible sur le iBookstore

Disponible sur Kindle


 

Édition numérique sans DRM

 

•:•:• Numerik:)ivres (PDF, ePub, Kindle)

•:•:• iBookstore

•:•:• Kindle (États-Unis / Canada)Kindle (France)Kindle (Royaume-Uni)Kindle (Allemagne)

•:•:• Archambault (ePub)

•:•:• Feedbooks (ePub)

•:•:• Immatériel (PDF, ePub, Mobipocket, streaming)

•:•:• LivresQuébécois.com (ePub)

•:•:• FNAC (ePub)

•:•:• eBooksurf.com (PDF, ePub, Mobi, streaming)

•:•:• ePagine (ePub)

•:•:• Bookeen (PDF, ePub, Mobi, streaming)

•:•:• Etc.

 


 

Quatrième de couverture

Vous recevez des lettres ? Le pape, Tintin et le Père Noël aussi. On vous inonde de pourriels et de chaînes de lettres ? Mademoiselle Nitouche ne vous sera malheureusement d’aucun secours; sa spécialité, c’est le langage des timbres-poste. Vous préférez utiliser le pigeon voyageur ou la bouteille à la mer, voire la lettre chantée ? Vous ne seriez pas le premier. Attendre une lettre pendant des décennies, vous enivrer de son parfum ou payer une fortune pour une missive ne vous semble pas relever du délire ? Les lettres de recommandation vous paraissent dignes d’intérêt ? Vous aimeriez mieux connaître la correspondance des sportifs et celle des tueurs en série ? Vous n’avez pas peur de recevoir des nouvelles d’outre-tombe ? Les curiosités épistolaires ici rassemblées sont pour vous.

Benoît Melançon enseigne à l’Université de Montréal. Il a publié plusieurs livres sur l’écriture épistolaire, notamment Diderot épistolier. Contribution à une poétique de la lettre familière au xviiie siècle (1996) et Sevigne@Internet. Remarques sur le courrier électronique et la lettre (1996 et 2011). Il a été élu à la Société royale du Canada en 2008.

 


 

Tables des matières

Écrire au pape

Attendre, attendre, attendre

Bouteilles à la mer (première version ici)

Du pigeon voyageur

Tintin (non-)épistolier

Cher Père Noël

Dites-le avec des timbres-poste

L’odeur de la lettre

Des chiffres et des lettres

Sportifs épistolaires

La lettre chantée

L’économie de la confiance

L’art du pourriel (première version ici)

L’enchaînement épistolaire

Crimes épistolaires

Lettres d’outre tombe

Postface. L’imaginaire épistolaire

 


 

Commentaires et comptes rendus

« Un magnifique petit bouquin qui ravira les amateurs de bizarreries et d’inventivités » (Christian Vachon, Librairie Pantoute, 21 octobre 2011).

« C’est un livre de fine fleur élégante où vous serez nettement plus intelligent en fin de lecture qu’à l’arrivée » (Culturehebdo.com, octobre 2011).

« L’essayiste divertit pour faire réfléchir » (Michel Lapierre, le Devoir, 12 novembre 2011, p. H4).

« a lu Écrire au pape et au Père Noël http://bit.ly/u7y1ZS par @benoitmelancon | en veut encore et espère d’autres cabinets de curiosités ! » (bibliomancienne, sur Twitter, 20 novembre 2011).

« À l’ère de la communication instantanée, ces “curiosités” semblent porter un cachet nouveau. Êtes-vous allé à la malle, hier ? » (Daniel Lemay, la Presse en ligne, 21 novembre 2011).

« Dans tous ces domaines, on le suit avec plaisir […] » (Philippe Didion, Notules dominicales de culture domestique, 27 novembre 2011).

« Agréable lecture qui donne le goût de se remettre à la lettre » (AmelieGaudreau, sur Twitter, 28 novembre 2011).

« Tout en étant un livre grand public – sans notes de bas de page, imaginez ! –, Écrire au pape et au Père Noël contient une réflexion originale sur cette forme de communication. […] En tout cas, son “cabinet de curiosités épistolaires” regorge de trésors qu’il a patiemment déterrés pour nous en consultant autant Hergé que Diderot » (Mathieu-Robert Sauvé, Forum, Université de Montréal, 28 novembre 2011).

« Le résultat est une célébration de l’intelligence et de l’érudition, des bonheurs d’écriture, des histoires surprenantes qui raviront les amateurs de bizarreries et d’inventivité » (Christian Vachon, le Libraire, hors série, décembre 2011, p. 30).

« Je me suis délectée à la lecture de votre ouvrage comme un enfant qui découvre les surprises et les friandises cachées dans son bas le jour de Noël » (Marie D. Martel, blogue Bibliomancienne, 23 décembre 2011).

« Un des chapitres les plus étoffés porte sur les procédés de communication dans les albums Tintin. En tintinologue averti, Melançon recense les divers albums où il est question de lettres, de télégrammes ou de billets, tout en soulignant qu’on ne trouve nulle part trace de carte postale, ce qui est une absence pour le moins curieuse chez un artiste visuel. […] D’autres textes portent sur la place de la lettre dans la chanson, sur le pourriel, les chaînes de lettres, les lettres d’outre-tombe, etc. L’ouvrage est entrelardé de citations judicieusement choisies et se termine par quelques pages sur l’imaginaire épistolaire » (Christian Vandendorpe, @nalyses. Revue de critique et de théorie littéraire, 2012).

« Rédigé avec un mélange bien équilibré d’érudition et d’éclectisme, ce Cabinet de curiosités, fidèle à son nom, offre aux lecteurs un panorama des formes multiples et hétéroclites sous lesquelles se présentent les correspondances » (Ben Huberman, Canadian Literature, 19 juin 2012).

« Benoît Melançon entremêle les références érudites, ordinaires et populaires dans un style qui nous entraîne, tambour battant, de découvertes en redécouvertes, et de surprises en surprises » (Sonia Anton, Épistolaire, 38, 2012, p. 277).


 

L’auteur

Benoît Melançon est professeur au Département des littératures de langue française de l’Université de Montréal et directeur scientifique des Presses de cette université. Spécialiste de la littérature française du XVIIIe siècle (Diderot épistolier, 1996), il situe ses travaux aux frontières de plusieurs disciplines, par exemple les sciences de la communication (Sevigne@Internet, 1996 et 2011) et l’histoire culturelle (Les yeux de Maurice Richard, 2006 et 2008). Son Dictionnaire québécois instantané (avec Pierre Popovic, 2004) et son blogue, L’oreille tendue, témoignent de son intérêt pour les questions de langue. Récipiendaire de plusieurs prix pour ses ouvrages, Benoît Melançon a été élu à la Société royale du Canada en 2008. Trois ans plus tard, l’Association francophone pour le savoir lui remettait le prestigieux prix André-Laurendeau pour les sciences humaines.

 


 

Commandes

Chez l’éditeur

Distribution au Canada
Socadis
420, rue Stinson
Saint-Laurent (Québec)
Canada  H4N 3L7
Téléphone : 514.331.3300
Sans frais : 1.800.361.2847
Télécopieur : 514.745.3282
Sans frais : 1.866.803.5422
Courriel : socinfo@socadis.com
Site Web : <https://www.socadis.com/>

 

Retour à la page d’accueil de Benoît Melançon