Site de Benoît Melançon

Site du C.U.L.S.E.C.

 
 
Couverture de Michel Biron et Benoit Melancon (1996)
Michel Biron et Benoît Melançon (édit.), Lettres des années trente. Actes du colloque tenu à l’Université d’Ottawa le 30 novembre 1995, Ottawa, le Nordir, 1996, 139 p. ISBN : 2-921365-54-5.


Table des matières

Beaudet, Marie-Andrée, «Voix et jeux de coulisses : la correspondance Simone Routier-Louis Dantin», p. 69-83.

Biron, Michel, «Configurations épistolaires et champ littéraire : les cas d’Alfred DesRochers et de Saint-Denys Garneau», p. 109-124.

Biron, Michel et Benoît Melançon, «Présentation», p. 7-11. URL : <http://www.mapageweb.umontreal.ca/melancon/docs/biron_melancon_annees_trente_presentation_1996.pdf>.

Everett, Jane, «Cher Monseigneur : appels, salutations et signatures épistolaires dans la correspondance de Camille Roy», p. 51-68.

Giguère, Richard, «Les années de la Crise dans la correspondance Louis Dantin-Alfred DesRochers (1929-1935)», p. 85-107.

Grutman, Rainier, «Michel de Ghelderode, metteur en scène épistolaire», p. 13-29.

Kushner, Eva, «Saint-Denys Garneau épistolier : monologue ou dialogue ?», p. 125-139.

Lacroix, Michel, «Rédiger, échanger, publier : de la NRF et des lettres», p. 31-50.


Quatrième de couverture

Que dit la lettre, qui ne soit pas que l’écho trivial de ce qui s’écrit ailleurs en littérature, dans l’espace public ? Plutôt que de chercher à répondre à cette question de façon globale ou théorique, sept universitaires québécois et ontariens ont choisi de l’aborder à travers des lectures sociales de correspondances spécifiques. Ils l’ont fait en se fixant une seule restriction, d’ordre chronologique : les années trente. Il fallait en effet, pour garantir une cohérence à l’ensemble des études, que chaque correspondance, si particulière soit-elle, puisse être rapportée à un horizon de sens commun. Même s’il va de soi que l’activité épistolaire des écrivains retenus ne se limite pas à la période imposée, bordée en amont par la Crise de 1929 et en aval par la Seconde Guerre mondiale, ce découpage se justifie du fait que les années trente constituent un tournant dans l’histoire sociale et littéraire du XXe siècle. Les lettres de Michel de Ghelderode, des collaborateurs de La nouvelle revue française, des amis et disciples de Camille Roy, de Simone Routier, de Louis Dantin, d’Alfred DesRochers et de Saint-Denys Garneau sont les témoins, et parfois les agents, de ce tournant.


Comptes rendus

Lettres québécoises, 85, printemps 1997, p. 42-43 (Adrien Thério) URL : <http://www.erudit.org/culture/lq1076302/lq1180762/39073ac.pdf>.

Québec français, 104, hiver 1997, p. 4 (Kanaté Dahouda) URL : <http://www.erudit.org/culture/qf1076656/qf1377386/57671ac.pdf>.

Bulletin de l’AIRE (Association interdisciplinaire de recherche sur l’épistolaire, Paris), 19, février-mars 1997, p. 30 (Mireille Bossis)

Québec Studies, 23, printemps-été 1997, p. 115-116 (Émile J. Talbot)

University of Toronto Quarterly, 68, 1, hiver 1998-1999, p. 154-158 (Michel Gaulin)

 

Retour à la page d’accueil du groupe de recherche CULSEC

Retour à la page d’accueil de Benoît Melançon


Licence Creative Commons
Le site de Benoît Melançon est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’utilisation commerciale 4.0 international.