Site du C.U.L.S.E.C.


 

Colloque «Penser par lettre»

Château d’Azay-le-Ferron
15-16-17 mai 1997


Placé sous le patronage
de l’Association interdisciplinaire de recherche sur l’épistolaire (AIRE),
de l’Université de Tours,
de l’Institut universitaire de France
et de l’Université de Montréal


Actes

Melançon , Benoît (édit.), Penser par lettre. Actes du colloque d’Azay-le-Ferron (mai 1997), Montréal, Fides, 1998, 375 p. ISBN : 2-7621-2018-7.

Table des matières


Comité scientifique

José-Luis Diaz (Université Paris VII-Denis Diderot)
Jean M. Goulemot (Université de Tours, Institut universitaire de France)
Benoît Melançon (Université de Montréal)

Lieu

Azay-le-Ferron

Dates

15-16-17 mai 1997


Programme

PREMIÈRE JOURNÉE (15 MAI)
Première séance. Présidence : Jean M. Goulemot

Cambron, Michèle (Université de Montréal)
La mise en scène des lettres savantes dans les «parerga» de l’Utopie de Thomas More (1518)

Bessire, François (Strasbourg)
La lettre, du débat d’idées à la stratégie de communication : l’échange épistolaire entre Voltaire et Jean-Sylvain Bailly sur l’origine des sciences et ses prolongements éditoriaux

Dulac, Georges (Centre d’étude du XVIIIe siècle, Montpellier)
Présentation d’un projet collectif d’atlas des correspondances européennes (1730-1806)

Deuxième séance. Présidence : Jane Everett

Melançon, Benoît (Université de Montréal)
De la médiation épistolaire

Siess, Jürgen (Université de Caen)
Sur la correspondance Voltaire-Mme du Deffand

Cave, Christophe (Université de Nantes)
«Raisonnons un peu, je vous prie», ou la pensée épistolaire des philosophes (Voltaire/Du Deffand, D’Alembert et les autres)

DEUXIÈME JOURNÉE (16 MAI)

Troisième séance. Présidence : Benoît Melançon

Andrès, Bernard (Université du Québec à Montréal)
Épistolaire et pensée des Lumières au Québec et au Bas-Canada (1784-1793)

Chamayou, Anne (Université d’Artois)
Une forme contre les genres : penser la littérature à travers les lettres au XVIIIe siècle

Haroche-Bouzinac, Geneviève (Université d’Orléans)
La pensée par lettres et son destinataire

Quatrième séance. Présidence : Bernard Bray

Bandelier, André (Neuchâtel)
Sur la correspondance de Jean-Henri-Samuel Formey

Strien-Chardonneau, M. van (Université de Leyde)
Sur une lettre d’instruction d’Isabelle de Charrière à son neveu, âgé de 18 ans

Buffat, Marc (Université de Paris-VII)
Les raisons de monsieur de Sade

Cinquième séance. Présidence : Micheline Cambron

Diaz, José-Luis (Université de Paris-VII)
La lettre contre la pensée : ce que dit le discours critique, de J.-B. Suard à Gustave Lanson

Dauphin, Cécile (École des hautes études en sciences sociales)
Qu’est-ce que «penser par lettre» selon les manuels épistolaires du XIXe siècle ?

Phal, Marie-Christine (Université de Paris-IV)
Senancour, penseur par lettres : Oberman, ou les «lettres philosophiques»

Sixième séance : Maurice Penaud

Diaz, Brigitte (Université de Caen)
Penser la littérature : la correspondance Sand-Flaubert

Reid, Martine (Université de Saint-Quentin)
Sociabilité de Flaubert

TROISIÈME JOURNÉE (17 MAI)

Septième séance. Présidence : José-Luis Diaz

Fisher, Martine (Université McGill)
De la pratique du billet : Baudelaire et ses correspondants

Popovic, Pierre (Université de Montréal)
La correspondance de Paulin Gagne. Institution et folie littéraires

Biron, Michel (Université du Québec à Montréal)
Écrire à trois : Huysmans, Bloy et Villiers de l’Isle-Adam

Huitième séance. Présidence : Laurent Loty

Everett, Jane (Université McGill)
Réseaux épistolaires : le cas du Québec dans les années trente

Lacroix, Michel (Université McGill)
Du réseau comme «communauté secrète» : Paulhan, la N.R.F. et le Collège de sociologie


Retour à la page d’accueil du groupe de recherche CULSEC

Retour à la page d’accueil de Benoît Melançon


Licence Creative Commons
Le site de Benoît Melançon est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’utilisation commerciale 4.0 international.