Site de Benoît Melançon / XVIIIe siècle : bibliographie (ISSN : 1207-7461)

Présentation

 

Dernière mise à jour : 2 février 2007

Il existe actuellement sur le réseau Internet deux bibliographies courantes du XVIIIe siècle, chacune créée en 1992.

«Selected Readings»

L’une, «Selected Readings», préparée par Kevin Berland (Pennsylvania State University-Shenango), recense les publications portant sur tous les aspects du XVIIIe siècle, sans restrictions disciplinaires, linguistiques ou géographiques. La période couverte est celle du «Long Eighteenth Century», soit celle qui va approximativement de 1660 à 1830. Le classement est thématique. Les références sont conformes aux règles bibliographiques anglo-saxonnes. Distribuée à l’origine par courrier électronique aux abonnés de la liste C18-L (abonnements auprès de Kevin Berland : bcj@psu.edu), elle n’est dorénavant disponible que sur la Toile (http://www.personal.psu.edu/special/C18/sr/sr.htm); sa parution reste toutefois annoncée par courrier électronique aux abonnés de C18-L. Un moteur de recherche permet des interrogations sur un grand nombre des bibliographies diffusées (l’ensemble reste incomplet pour l’instant). Sa quatre-vingt-seizième livraison a été distribuée à la fin de 2006.

«XVIIIe siècle : bibliographie»

L’autre, «XVIIIe siècle : bibliographie», est l’œuvre de Benoît Melançon (Université de Montréal : benoit.melancon@umontreal.ca). Elle est consacrée essentiellement à la littérature française du XVIIIe siècle (de la toute fin du XVIIe siècle à la première décennie du XIXe). Son classement est alphabétique. Les références sont conformes aux règles bibliographiques généralement utilisées dans le monde francophone. Elle est distribuée de deux façons. Elle est envoyée par courrier électronique, sous deux formes (accentuée et non accentuée), aux abonnés de la liste de discussion SECFS-L (abonnements auprès de Philip Stewart : pstewart@acpub.duke.edu). Elle est conservée sur deux sites Web : le site personnel de Benoît Melançon (http://mapageweb.umontreal.ca/melancon/biblio.tdm.html) et le site de Bibliothèque et Archives Canada (http://collection.nlc-bnc.ca/100/201/300/xviiie_siecle/). Sa cent-quarante-troisième livraison a été diffusée en janvier 2007. Depuis la première, le 16 mai 1992, plus de 15 000 titres ont été répertoriés, dont environ 25 % ont été vus par Benoît Melançon.

Périodicité, constitution, format, contenu

Les deux bibliographies paraissent une dizaine de fois par année. Elles sont constituées l’une comme l’autre à partir du dépouillement de catalogues, de revues et d’ouvrages divers, à partir de la consultation d’autres ressources électroniques (banques de données, listes de discussion, sites Web, revues électroniques, etc.) et à partir de l’échange de données entre les deux bibliographes. Des collaborateurs participent aux deux entreprises. Celles-ci n’ont d’existence qu’électronique; on peut toutefois lire quelques fichiers de la bibliographie de Benoît Melançon dans la Revue d’histoire littéraire de la France (vol. 98, no 5, septembre-octobre 1998, p. 923-990). Au fil des parutions, les deux bibliographies se sont ouvertes de plus en plus largement à la recension des ressources électroniques, ce que ne font pas encore les bibliographies traditionnelles, du moins dans le monde francophone.

Objectifs

Quels sont les objectifs de ces bibliographies ? On peut en relever au moins quatre. 1. Faire connaître rapidement les travaux sur le XVIIIe siècle. 2. Faire connaître gratuitement ces travaux. 3. Permettre à l’information bibliographique d’être réutilisée sans risque d’erreur par les internautes. Tout lecteur de ces bibliographies peut en effet en copier les données directement sur son poste de travail sans avoir à les saisir de nouveau. 4. Faciliter l’interrogation. À cet égard, des progrès restent à faire, car les fichiers des deux bibliographies sont encore des fichiers en mode texte, plutôt que d’être rassemblés dans une banque de données. Ni l’une ni l’autre n’a la prétention de se substituer aux outils déjà existants (Klapp, MLA, Revue d’histoire littéraire de la France, etc.), et cela pour plusieurs raisons. Comme il s’agit, dans une large part, d’entreprises individuelles, on n’y a pas les ressources nécessaires pour s’assurer de l’exhaustivité du dépouillement. Pour les mêmes raisons, tous les titres recensés n’ont pas été vus par les bibliographes, ce qui fait que toutes les entrées n’ont pas le même degré de précision. N’existant que sur support électronique, elles ne connaissent pas encore une diffusion aussi étendue que les ressources traditionnelles. Pour l’instant, ces deux types de ressources bibliographiques — traditionnelles et électroniques — restent complémentaires.

Sources

Une première version de ce texte a paru, sous la signature de Benoît Melançon, dans le Bulletin de la Société française d’étude du XVIIIe siècle (troisième série, 23, janvier 1997, p. 15-16). Il a déjà été repris dans le Bulletin de la Société canadienne d’étude du dix-huitième siècle (décembre 1996, p. 24-25).

 


Retour à la liste des bibliographies

Retour à la page d’accueil de la Société canadienne d’étude du dix-huitième siècle

Retour à la page d’accueil de Benoît Melançon


Licence Creative Commons
Le site de Benoît Melançon est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’utilisation commerciale 4.0 international.